Parcs et Réserves Naturelles

Dans les vallées ou sur les sommets des Alpes occidentales, les vacances dans le Piémont ne peuvent en aucun cas se résumer au ski, au trekking et à la nature, car c'est une expérience à 380°. Avec des sommets de plus de 4 000 mètres, comme le Mont Rose, le Mont Viso et le massif du Grand Paradis, le Piémont offre un éventail de zones protégées, au nombre de 95, qui sont idéales pour sensibiliser les plus jeunes à la découverte de sites intacts et revitalisants.

Au sein de l'extraordinaire variété de la faune et de la flore qui caractérise le versant piémontais du parc national du Grand Paradis (premier parc national d'Italie, fondé en 1922) aussi bien qu’au cœur du parc national du Val Grande, avec ses vallées abruptes et profondes, ses gorges aux eaux cristallines protégées par des parois à pic et ses panoramas à couper le souffle, les activités et l'aventure sont garanties.

 

De parc en parc dans le Haut-Piémont

L'espace naturel septentrional du Piémont, enclavé dans les vallées de l'Ossola, se trouve dans l'Alto Verbano, avec le parc naturel de l'Alpe Veglia et de l'Alpe Devero. Cette oasis, qui s'étend entre 1 600 et 3 500 mètres, est une zone extrêmement diversifiée, parfaite pour la randonnée et l'escalade, l'alpinisme et la marche sur des sentiers principalement plats, comme les 3 sentiers de la nature ou les berges circulaires du lac Devero et du lac Pojala (Alpe Devero), ou comme celles du lac D'Avino et du lac Bianco à Alpe Veglia.

 

Dans le parc naturel de l’Alta Valsesia, vous découvrirez la zone protégée la plus haute d'Europe (4 559 mètres) et, pour la première fois, les plus chevronnés pourront grimper - en présence de guides de haute montagne - jusqu'à la Capanna Osservatorio Regina Margherita, le refuge le plus haut d'Europe à 4 554 mètres, à Punta Gnifetti, dans le massif du Rosa. Ouvert l'été, il dispose d'une riche bibliothèque et d'une connexion wifi. À l'intérieur du parc, dans la zone de la réserve de biosphère GeoPark de l'UNESCO, un sentier glaciologique vous permettra de découvrir les différentes phases d'expansion et de retrait des glaciers sur le versant sud-est du Mont Rose. De plus, en descendant de Valsesia vers les collines, vous trouverez le parc du Monte Fenera, offrant un panorama karstique qui donne sur un réseau souterrain de grottes et de tunnels.

 

Aux alentours de Biella, la tradition industrielle textile se conjugue avec la passion historique pour l'environnement dans l'Oasis Zegna, l'immense poumon vert qui s'étend sur 100 kilomètres carrés, créée dans les années 1930 par l'industriel Ermenegildo Zegna, est le royaume des activités en plein air à accès libre. A proximité, situé sur une colline appelée "Brich Burcina", on trouve le parc Burcina Felice Piacenza, un jardin historique d'une richesse botanique exceptionnelle qui, à la belle saison, s'emplit des parfums et des couleurs de merveilleuses fleurs, notamment des rhododendrons.

 

Les merveilles naturelles de la région de Turin

Non loin de Turin, le parc Orsiera - Rocciavrè abrite une région montagneuse qui présente une alternance de vallées escarpées, de pâturages et de vastes zones boisées. Et le maquis des forêts domine également le parc de proximité du Gran Bosco di Salbertrand, une forêt de sapins, de mélèzes et de pins parasols, unique en son genre dans la montagne piémontaise. Dans le Val Chisone, les sommets du parc du Val Troncea se dressent à plus de 3 000 mètres, avec 22 itinéraires à parcourir à pied et à cheval. En revanche, en ce qui concerne le cyclisme, les pistes de forêt sont accessibles et, en hiver, grand nombre d'entre elles se transforment en pistes damées pour la pratique des raquettes à neige et du ski de fond. Nous conseillons d'emprunter le chemin menant aux mines de chalcopyrite de Beth pour y découvrir les traces de l'activité extractive historique qui a caractérisé la région jusqu'au début des années 1900.

 

Une alternative pour les excursions aux portes de la ville est le Parco della Collina Torinese, un anneau vert qui relie le fleuve Pô à Superga, en passant par Villa della Regina (Palais de la Reine) et Villa Genero, le parc Leopardi et le parc Meisino. Ce parcours qui traverse les bois et les villages décrit un large rayon autour de Turin. En tout, il s’agit de 14 itinéraires et environ 70 km de parcours à ne pas rater, entre les chemins, les anciennes voies carrossables et les sentiers. Là où le territoire Turinois s’étend entre le Pinerolese et le Saluzzese, on trouve le parc naturel de Rocca di Cavour. Pourvu de bassins, de bancs et de tables en pierre, il est dominé par la Rocca, une singulière disposition rocheuse qui, depuis ses 162 mètres de haut, se dresse tel un rocher solitaire au sein de la plaine.

 

L'esprit alpin de la région de Cuneo

Le parc des Alpes Maritimes est le plus grand parc régional du Piémont qui, avec le parc national du Mercantour français adjacent, représente l'une des plus grandes zones naturelles protégées d'Europe. Ancienne propriété royale de chasse, elle offre un réseau bien organisé de refuges et de bivouacs au sein d'une nature généreuse et sauvage. On y trouve des forêts touffues de sapins blancs, autrefois aux bons soins des moines chartreux, un dédale de grottes qui passionne les spéléologues, des itinéraires de randonnée, de VTT ou d'équitation dans la proche Alta Val Pesio et dans le parc du Tanaro.  Pour ceux qui apprécient les randonnées de plusieurs jours, en partant du Pian delle Gorre il est possible de rejoindre Vintimille en Ligurie, en suivant une portion du parcours de la GTA (Grande Traversée des Alpes) et de l'Alta Via dei Monti Liguri, en parcourant les principaux sommets de la région : du Marguareis au Monte Saccarello, en passant par le Monte Toraggio et Pietravecchia. 

 

Première réserve de biosphère transfrontalière d'Italie figurant dans le programme de l'UNESCO "Man and Biosphere”, le parc du Mont Viso est vaste à explorer : des randonnées destinées aux plus expérimentés, comme la boucle en plusieurs étapes qui constitue le Giro di Viso avec l'ascension vers le Buco di Viso, mais aussi de grands classiques, plus simples mais qui ne cessent de surprendre, comme la randonnée vers Pian del Re, à la source du fleuve Pô, sur le Sentiero delle Ochette - 14 km à parcourir à pied ou à vélo entre Moretta, Cardè et Villafranca - sans soublier le Giro dei Laghi del Monviso, qui représente le tour des lacs du Mont Viso et qui est également adapté grâce à ses différentes options aux familles avec des enfants habitués à marcher en montagne. Plus bas dans la vallée, on trouve deux joyaux baroques : le château de Govone et le château de Racconigi (résidences royales des Savoie inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO), avec son immense parc et le bois de Merlino à quelques pas de là. Un parcours de 20 kilomètres presque entièrement plat qui relie Racconigi (où l'on peut visiter le centre LIPU des cigognes et des anatidés) à Carmagnola et Caramagna Piemonte.

 

Tout autour, la splendide biodiversité des vallées occitanes et, dans la Val Varaita, le bois de l'Alevè, un univers enchanté où l'on peut se promener parmi les spécimens millénaires de la plus grande extension de pins parasols purs d'Italie : un cas unique écologique qui se situe entre Casteldelfino, Pontechianale et Sampeyre. De Pontechianale, il suffit d'un pas pour se retrouver au sein du merveilleux hameaux de Chianale, avec ses maisons en ardoise aux balcons fleuris, ses ruelles pavées et son pont en pierre qui est le cœur battant de cet ancien village alpin de culture occitane, figurant aujourd’hui parmi les plus beaux bourgs d'Italie de la région. En été, c'est de là que part le parcours pour les cyclistes les plus audacieux qui mène jusqu'au Col de l'Agneau (à 2748 m), avec une redescente sur le versant français de la montagne (également accessible en voiture).